Organisatrice de mariages en 7 points

Vous voulez vous lancer dans une carrière d'organisatrice de mariages ?

Les conseils suivants peuvent vous être utiles pour devenir organisatrice de mariages. Et si vous êtes débutante dans le métier, vous trouverez  leur utilité également…

La nécessité de se renseigner correctement

Personne ne sait vraiment tout ce qu’il faudra faire au début d’un nouveau travail. Certaines personnes le savent très bien, mais il n’y en a que très peu, ce sont des exceptions. Tout est normal à cela. Renseignez-vous sur le marché et essayez d'avoir un enseignement aussi complet que possible.

Alors que la plupart des programmes de formation ne proposent que les bases, le meilleur moyen d'apprendre le métier d’organisatrice de mariages est la pratique, avec un enseignement contenant des travaux pratiques réels, et non uniquement des cas d’école.

Une formation effectuée par une professionnelle déjà bien établie, et/ou avec un événement à préparer avec vous est une plus-value évidente. 

Ne vous limitez pas à l'organisation du mariage ! Travailler pour un traiteur est aussi un moyen utile d'acquérir de l'expérience. Même en tant que personnel de service, vous pouvez découvrir la réalité d'une réception. Il est essentiel d'être bien informée sur tous les aspects d’un mariage. Cela aide les fournisseurs à faire leur travail comme ils le maîtrisent, et assure le bonheur des clients.

Détachez-vous de vos préférences

Lorsque vous êtes organisatrice de mariage, il est judicieux d'oublier vos opinions, ce que vous aimez ou n'aimez pas. Peu importe le nombre de mariés que vous gérez, et dont les goûts peuvent être similaires aux vôtres ou pas. Vous devez également parfois travailler avec des couples dont les choix sont de mauvais goût, pour vous. Couleurs, styles, thèmes, peu importe. Vous devez mettre vos sentiments de côté, et donner aux couples ce qu'ils veulent, sans tomber dans les pièges du mariage papier.

La certification est une reconnaissance, pas un permis

L'industrie de l'organisation de mariages ne nécessite pas de titre légal, ni de diplôme. Néanmoins, vous pouvez suivre des cours pour être certifiée. Soyez prudente en présentant votre titre, de manière à ne pas induire vos clients en erreur. Et même si un jour vous deviez obtenir une licence quelconque auprès de votre ville ou département (peut importe la raison), souvenez-vous qu'il n'existe pas de diplôme  officiel reconnu par l’Etat Français.  Seule une certification professionnelle peut vous être proposée via un référentiel des bonnes pratiques de l'organisatrice de mariages

Soyez patiente !

Chaque chose en son temps, c’est petit à petit que l’oiseau fait son nid affirme la maxime populaire. Et c’est absolument vrai. Cela peut prendre des années avant que vous ne viviez confortablement en tant qu’organisatrice de mariage, et c'est très bien ainsi !

Tout le monde doit bien commencer un jour. Et ne vous attendez pas vraiment à ce qu’une professionnelle avec plus d'expérience vous donnent TOUT ce pour quoi elle a travaillé pendant des années. Même si certaines personnes sont prêtes à vous aider, ne vous attendez pas à découvrir tous leurs secrets. Soyez patiente !

Trouvez votre voix !

Si la lettre x remplace le e dans le mot voie du titre ci-dessus, c’est qu’il s’agit bien de communication… Trouvez le moyen d'être unique, et de vous démarquer de vos consœurs. Essayez de créer votre site Internet et votre dossier de Presse comme si vous vous trouviez dans une bulle créatrice. Après avoir réalisé quelques recherches, ne regardez plus aucun site Internet pendant au moins 2 semaines. Partez de ce que vous avez en tête, sans copier le travail des autres. Après tout, vous devez être capable de définir ce que vous faites sans influence extérieure. Même si vous proposez les mêmes prestations, peut-être que vous pouvez l’exprimer avec davantage de pertinence.

Des prix équilibrés

Bien sûr, les prix d’une organisatrice de mariages débutante doivent être moins élevés que ceux d’une professionnelle implantée sur le marché depuis des années. Sans référence, vous devez belle et bien vous faire connaître et être accessible. Pour autant, ne proposez pas de prix trop faibles. A la fois votre concurrence serait malsaine, ce qui n’est jamais bon, et peut-être même que votre notoriété mettrait plus de temps à naître : les clients se demanderaient où est le vice caché d’un prix trop bas !

De même, soyez prudente lorsque les clients vous demandent une ristourne. La négociation peut faire partie du travail. Si vous baissez vos prix à la simple demande d'un client, systématiquement, vous ne valez peut être pas ce que vous facturiez à la base, ce qui pourrait vous desservir à l’avenir.

Faites confiance à votre instinct d'organisatrice de mariages

Vous n'allez peut-être pas vous entendre avec tous les clients, et certains n'en vaudront sans doute pas la peine. C'est une dure leçon à apprendre, mais elle est importante. Il est facile d'accepter n'importe quel client lorsque vous débutez, puisque vous avez besoin d'expérience et de remplir un portfolio.

Apprenez à vous faire confiance lorsque vous savez qu’une mission ne vous convient pas. Apprendre à refuser un contrat est aussi important que d'apprendre à gérer votre entreprise !

Please follow and like us:
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
YouTube
Pinterest