3 difficultés qu’un wedding planner doit dépasser

Wedding planner : un métier exigeant

Travailler en tant que wedding planner peut souvent être incroyablement motivant. Cela implique d'assister à des dégustations de buffets ou de gâteaux, de choisir les décorations  et les centres de table et bien d'autres activités plaisantes. En effet, voir plusieurs mois d’investissement personnel afin de préparer et de proposer un beau mariage, ceci est très gratifiant et c’est l'une des plus belles expériences que vous puissiez connaître dans le cadre de cette activité. Et dans la meilleure partie de la profession, vous travaillerez aussi avec des clients merveilleux sur l'un des jours les plus importants de leur vie. Ce serait le monde des bisounours en quelque sorte.

Si tout n’est pas faux dans ces vérités, ce qui est heureux pour vous, il existe une liste de 3 points dont il faut avoir conscience avant de vous projeter dans une telle carrière.

Accepter de travailler les soirs et week-end

Organiser des événements le week-end et voir des clients en soirée, signifie que vous passez parfois du temps loin de votre famille et de vos amis. Devenir organisatrice de mariage signifie que vous aurez presque un emploi du temps de ministre !  L’avantage est que vous n’aurez pas d’horaires de bureau ; vous ne serez pas concernée si vous possédez votre propre entreprise. A vous de fixer des limites temporelles, afin de vous créer un emploi du temps plus équilibré et pouvoir connaître quand même une vie de famille.

En réalité, presque tous les mariages ont lieu le samedi, et beaucoup de vos clients ont besoin de vous rencontrer après leur journée de travail pour échanger avec vous. Il n’y a rien d’extraordinaire à cela, beaucoup de travailleurs salariés ont aussi des horaires décalés, et ils peuvent même aller au travail le week end entier, voire connaître des horaires encore plus difficiles que les vôtres. Ils l’acceptent ; assurez-vous juste de pouvoir à votre tour accepter ces contraintes.

Refuser des clients difficiles ou travailler avec tout le monde ?

Bien sûr, vous pouvez essayer d'éviter les clients avec qui vous ne vous entendez pas. Cela se sent assez vite au fur et à mesure que vous prenez de l’expérience. Parfois, vous accepterez toutefois de les servir. Souvent, vous pourrez vous sentir universelle et vouloir vous investir pour tout le monde. Assurez-vous simplement de vous préserver, car certains pourraient vous éprouver. Il est important de savoir refuser un client, si vous pressentez déjà au premier rendez-vous qu’il y aura une mauvaise alchimie entre vous.

Vous verrez par contre, qu’il est possible d’éviter bien des soucis si vous comprenez qu’une wedding planner est là pour ses clients. A ce titre, vous réalisez leur rêve et non le vôtre. Ceci signifie qu’il ne faudra pas toujours tenter d’imposer votre vision. Vous devrez accepter des styles et des goûts qui forment une richesse unique, même si vous la trouviez plutôt pauvre.

La connexion émotionnelle

Être wedding planner, c’est faire vivre une société intensément.  En effet, vous devez gérer des couples sensibles, et des membres de la famille tout autant sensibles, en un jour plein d'émotions. Si la connexion émotionnelle n’est pas une mauvaise chose, rien ne doit devenir personnel. Si vous vous vexez facilement, il est peut-être plus judicieux de choisir un autre métier. Il faut être proche tout en restant distante. C’est un juste détachement. Cela s’apprend, alors évoquez le sujet lors de votre formation.

Saviez-vous que le magazine Forbes classe l’activité de wedding planner à la 6ème place des métiers les plus stressants.Voilà pourquoi il faut savoir garder une distance émotionnelle. Si vous êtes experte en résolution de problèmes, vous parviendrez à rester calme même sous pression. Si vous gérez mal le stress ou les émotions, il y aura un travail à faire à ce niveau. Ainsi, vous gagnerez en confort professionnel.

Si tout n’est pas glamour dans le métier de wedding planner, il existe nécessairement un moyen de dépasser vos éventuels blocages. Ne vous lancez pas dans cette activité en faisant comme si ces difficultés n’existaient pas !. Assurez-vous juste d'être véritablement passionnée. Il faut également vous donner les moyens de dépasser vos difficultés, par le biais d’une formation par exemple. Beaucoup de professionnelles font des sacrifices importants pour réussir, autant dire que la passion est nécessaire. Mais les formations également ; vous devez rencontrer des spécialistes, découvrir une approche globale et des axes particuliers de travail.

Please follow and like us:
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
YouTube
Pinterest